Accéder au contenu

Les principes fondamentaux de la bio

Actualité - 23/06/2017

Les principes fondamentaux de la bio

Pour l'équilibre de la terre et la santé de l'homme

Un mode de production cohérent et performant

L’agriculture biologique se définit comme un mode de production agricole exempt de produits chimiques de synthèse et d’OGM.




C’est aussi et surtout un mode de production durable et respectueux des hommes et de leur environnement. Pour cela, il s’appuie sur une approche globale de la ferme et de son milieu, aussi bien dans ses composantes technico-économiques que sociales, environnementales ou historiques.L’agriculture biologique est basée sur l’équilibre entre le sol, les animaux et les cultures. En favorisant les équilibres et l’activité biologique des sols, ce sont ceux-ci que l’on nourrit et que l’on fait vivre, et c’est la cohérence de fonctionnement du système que l’on vise.Dans leurs pratiques, les producteurs bio privilégient ainsi les rotations longues et variées, l’autonomie alimentaire de leurs troupeaux (lien au sol), l’économie d’intrants, la prévention des risques tant pour la santé des animaux que pour l’état sanitaire des cultures ou la maîtrise des adventices.Un signe de qualité officiel.
L’agriculture biologique, c’est également l’un des quatre signes officiels de qualité agricole mis en place par le Ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture, avec l’Appellation d’Origine Contrôlée ou Protégée (AOC/AOP), le Label Rouge et l'indication Géographique Protégée (IGP).Elle s’appuie sur un règlement rigoureux, harmonisé au niveau européen, que tous les acteurs de la filière (producteurs, transformateurs, distributeurs, importateurs) doivent respecter en intégralité. Le passage régulier et systématique d’un organisme de contrôle agréé est obligatoire pour vérifier le respect de l’ensemble de ces règles.

Pour aller plus loin :